La réserve naturelle de la Vauvre

On est allés en car à la Vauvre, ce matin. Nous avons rencontré Sylvie, une gentille dame. Elle travaille dans un chalet.

Elle nous a montré la carte, juste au-dessus, d’où on était. L’étang ressemblait à un coeur, ou à une poule. Mais plus à un coeur.

On a fait un jeu. On avait des cartes avec des oiseaux, des tortues, des serpents… Il fallait grouper ceux qui avaient des oiseaux et ceux qui n’avaient pas d’oiseaux. On devait présenter sa carte chacun son tour. Il fallait dire leur nom, comme le cormoran, le héron, la pipistrelle (chauve-souris, c’est pas très beau). La pipistrelle n’est pas un oiseau parce qu’elle n’a pas de plumes ! Ni de bec.

Sylvie nous a prêté des jumelles, des grosses pour les CE2, des petites pour les CE1. Nous sommes allés dehors. Il y avait une longue-vue. Nous avons vu des cygnes, des foulques… On voyait mieux avec la longue-vue qu’avec les jumelles.

On est allés dans un autre champ en face. On a vu des plaques de glace, on pouvait glisser, le maître nous a dit de ne pas marcher trop prêt des barbelés pour ne pas s’arracher des morceaux. On a vu des indices : des crottes. Ca signifiait : présence d’animaux. La crotte permet de savoir ce qu’on mange. Il y avait des crottes noires, des blanches, des marron, des biscornues…

On a marché, on a vu la rivière (= Cher) il y avait plein de courant. On a fait demi-tour. Il y avait des plantes qui poussaient dans l’eau.

Au chalet, on a vu l’endroit où vivent les chauve-souris l’hiver. Et on a vu des nids, il y avait même du plastique dans certains.

Merci Sylvie ! Ca nous a bien plu !

4 commentaires sur “La réserve naturelle de la Vauvre

  1. Merci encore pour cette matinée passée en votre compagnie. J’espère que les petits orteils se sont bien réchauffés!
    Et pendant les vacances n’hésitez pas à mettre le nez dehors, même en hiver la nature recèle de belles surprises.
    Je vous souhaite à tous de joyeuse fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.