Les remplaçants du maître

Une maîtresse est venue et a remplacé le maître mardi matin. Elle s’appelle Sylvie, il y a deux Sylvie, à la garderie et la maîtresse. Et aussi dans notre poésie ! La maîtresse nous afait croire que c’est elle qui l’a écrite. On s’est dit, ah bon, c’est vrai ? En fait c’est pour rigoler (= une blague).

Un autre maître a remplacé le maître le jeudi matin, il s’appelle Cyril. C’était un peu bizarre. On n’avait pas notre grand maître.

Le maître était surpris, on l’a appelé pendant la chorale pour le remplacer. Le maître était dans la pièce d’à côté et faisait des papiers et des dossiers. Il devait être remplacé aujourd’hui mais il a refusé parce qu’il voulait être avec nous. Il fera les papiers chez lui.

En regardant dans le registre, le maître a vu que le papa d’Axel est en premier, et Axel en presque dernier. Il a trouvé ça rigolo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.